Présentés par The Loop Pilots et Artbeat Montréal, les Loops Sessions électrisent une fois par mois le café disquaire 180g. Le lieu est pris d’assaut par une vingtaine de beatmakers entourés de belles machines flambantes neuves pour certains, ou plus poussiéreuses pour d’autres. Mais, dans quel but ? Rien de plus simple selon Mark, un des organisateurs: création, partage et networking. L’art du sampling a trouvé sa messe !

sampling

Participer à un événement unique en son genre (ou presque !)

L’histoire débute en 2015 quand The loop pilots aka Lou Piensa et Dr Mad se rendent à Sao Paulo. Ils vont participer au Beat Brasilis dans la Casa Brasilis, un café assez similaire à notre 180g montréalais. Les beatmakers ont 5 minutes pour réaliser le sampling d’un vinyle et créer un beat. La force du concept leur rappelle que Montréal compte déjà une belle communauté de beatmakers. La formule de l’événement trouverait donc une vraie résonance ici. Les Loop Sessions from MTL venaient de naître.

 

sampling

T’imprégner d’une joyeuse communauté de passionnés de musique

Les Loop Sessions est aussi l’occasion de partager des visions artistiques. Les beatmakers qui y participent le font pour l’exercice, plutôt que pour la fame. Stimulés par les règles, ils se doivent d’explorer un univers musical qu’ils ignorent probablement. Le choix du vinyle samplé est le fruit du hasard : un « parrain » de l’édition procède à une sélection de titres. Ensuite, le premier beatmaker arrivé à l’événement choisit sans écouter un des vinyles choisis. Ce soir-là, Makings a fait une sélection de laquelle est sorti le vinyle Shinobi III, un clin d’œil aux geeks des 90’s.

L’art du sampling est infini et permet de faire parler son identité. Penser que Loop Sessions est une compétition serait une grossière erreur. Il n’y a aucun gagnant, mais à l’issu du temps imparti pour la création, chaque participant vient présenter son beat face à tous les autres. Lors de cette procession, s’en suivent très souvent des applaudissements et des regards rieurs échangés au travers de la communauté. L’ambiance est bienveillante et les performances sont étonnantes. On en redemande, encore et encore !

 

sampling

 

Dévaliser les bacs de vinyle, s’acheter une MPC et s’inscrire au suivant !

Ouais, faut avouer que l’atmosphère positive qui se dégage du 180g un soir de Loop Sessions, ça m’a donné envie de revenir la fois suivante avec un casque et un ordinateur pour devenir la reine du sampling. Bon, déjà, il faut avouer que les bacs à vinyles aident bien à se mettre en condition. La sélection du 180g est vraiment éclectique et réveille volontiers l’âme hip-hop qui sommeille en chaque personne. L’univers et les codes hip-hop ont le vent en poupe auprès des milléniaux. On vous invitait d’ailleurs à suivre des jeunes artistes québécoises issues de ce style l’été dernier.

Il est temps à présent de découvrir la franche camaraderie des beatmakers le 11 novembre prochain. Cette édition ne se fera pas au 180g cette fois-ci, mais chez Artgang. Il s’agira d’un événement spécial à l’occasion du premier anniversaire de Loop Sessions : le roundtable de fin sera mis en scène à la sauce Artbeat, et plusieurs invités présenteront des sets remplis de beats de leur création. Toute la communauté sera là pour applaudir cette belle initiative et venir se déhancher sur les rythmes acidulés de Sevdee, Mark et Dr Mad. On s’y croise sur place ?

Crédits photo : Markings