Comme une bonne partie de la population, environ tous les 28 jours, y a du sang qui me coule entre les jambes. En plus d’être hyper désagréable, cette période (lolol) nous fait aussi jeter é-n-o-r-m-é-m-e-n-t de déchets. Alors, je me suis donné comme défi de vivre mes règles sans produits jetables.

Pour m’aider dans tout ça, la belle team chez LPMTL a fait un petit brainstorm pour me proposer des activités pour bien tester des produits réutilisables. De l’escalade, en passant par la visite de toilettes bleues, les filles m’ont donné pas mal de trucs à essayer. Voici ce que mon test tout terrain a donné. C’est très #ProtégezVous.

menstruations
Crédit : Thinx

Les culottes magiques

Un soir de vin blanc, j’ai dépensé la faramineuse somme de 77,02 $ pour recevoir deux culottes de menstruations THINX avant mes prochaines règles. Moi pis ma Visa on espérait vraiment ne pas être déçues, et surtout, pouvoir répondre à ces fameuses questions: Comment ça marche? Est-ce que c’est comme des grosses couches? As-tu l’impression d’être assise dans une piscine de ton propre sang?

En gros, ce sont des culottes faites avec quatre couches de tissu. Une «technologie» les rendrait anti-microbiennes, anti-humiditées, absorbantes et résistantes aux fuites. Sur leur site, on explique qu’elles peuvent contenir jusqu’à deux tampons de sang et, tout dépendant de notre flux, remplacer ou être un back up pour d’autres produits, comme la coupe menstruelle.

De mon côté, je suis allée all in, j’ai mis ma première paire et en marchant les fesses serrées un peu, je me suis dirigée vers mon café préféré pour écrire. J’avoue que je suis allée quelques fois aux toilettes pour vérifier si tout était OK, et à part voir un peu de sang au fond de la culotte (comme sur une serviette hygiénique mettons), tout était beau. Le test ultime? Après quelques heures au café, j’ai éternué. Mon corps au complet s’est crispé et relâché alors que je n’avais comme protection contre le flot déferlant de sang et de lining utérin que la petite doublure (même pas épaisse) de ma culotte. J’ai commencé à suer et j’ai couru aux toilettes en priant pour mes jeans délavés. Guess what? Pas de dégât!

J’ai essayé ma deuxième paire lors d’une séance de cardio de 30 minutes (faute de les tester sur un vrai vélo) et pas de fuite non plus! Par contre, certains utilisateurs disent sur la page Facebook de la compagnie que l’efficacité diminuerait avec le temps… À suivre.

menstruations

La déception des serviettes lavables

Je suis un peu écolo dans l’âme. Je fais souvent mon lavage à la main, je traine ma tasse de café réutilisable un peu partout pis je peste contre le suremballage à l’épicerie. Faque, l’idée des serviettes réutilisables, je trouvais ça cool. Des serviettes absorbantes avec le même genre de shape que celles qu’on trouve dans les pochettes pastel de la pharmacie, mais qu’on peut laver? Je suis down. Tout ça pour dire que j’avais envie d’aimer les serviettes hygiéniques lavables, mais que j’ai été déçue.

Je les ai portées au travail, chez moi et lors d’un show. Chaque fois, je l’ai un peu regretté. LPMTL avait reçu les serviettes de la marque Öko créations, qui sont très douces et faites avec du coton bio. Elles me donnaient toutefois un peu l’impression de porter une couche. J’ai aussi eu des problèmes lorsque je les portais pour dormir, parce qu’elles ne tiennent en place qu’avec des snaps et avaient tendance à se déplacer, ce qui a causé quelques paires de bobettes tachées…

via GIPHY

Aller danser ma vie devant un band de rock ‘n roll en portant l’un des protège-dessous de la compagnie, en tandem avec ma coupe menstruelle, m’a donné envie de les jeter à bout de bras tellement l’épaisseur du tissu m’a donné chaud… down there. Je les garde tout de même pour les journées tranquilles à la maison ou pour les moments lazy où j’ai pas envie de mettre ma coupe.

P.S. C’est pas si pire que ça à laver, mais c’est clair que c’est pas cute cute une fois utilisées, même quand c’est propre.

menstruations
Crédit : Tumblr /
salmianna

Ma coupe remplie d’amour

Le seul des trucs que j’ai essayé que je connaissais déjà : la coupe menstruelle! J’ai la mienne depuis plusieurs années déjà et je l’aime d’amour. Même si au début je trouvais ça un peu weird de me sortir un shooter des parties une à deux fois par jour pour la vider, maintenant je suis super à l’aise avec le concept. Un coup qu’on pogne la twist, ça change une vie!

C’est honnêtement la plus pratique des options réutilisables que j’ai essayées. J’ai vidé/nettoyé ma coupe dans des toilettes bleues, des bars un peu crades, au travail, à l’école, name it! Je suis même devenue une pro à l’enlever et la remettre quand je suis un peu pompette (lire drunk-funny). Pendant ma semaine d’expérimentation variée, c’était ma solution la plus fiable, confortable et pratique en public.

menstruations

Mon conseil, si tu t’aventures toi aussi pour une semaine de menstruations sans tampon (et sans serviette, mais ça rime moins) c’est d’écouter ton corps et de prévoir des lingettes humides dans ton sac pour te nettoyer les mains vite vite dans le cas d’un dégât.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer