La Pimbêche, c’est une artiste féministe d’ici qui produit des patchs totalement badass from scratch. Je m’explique : elle peint d’abord l’oeuvre sur un morceau de bois. Puis, elle produit celle-ci sous forme de patch. Son lancement officiel a eu lieu à une exposition féministe cet été. Elle a également participé à la Pride Mtl ainsi qu’à Pin Patch Mtl. Toutes les féministes peuvent se réjouir des oeuvres de La Pimbêche ; elles sont sincèrement vraiment awesome.

pimbêche

Crédits photo : La Pimbêche

Pourquoi « La Pimbêche » ? Cette question qui me brûlait les lèvres. Patricia me répond, pas étonnée du tout, que ça représente « un beau symbole du féminisme d’aujourd’hui, de comment elles sont perçues. [Elle a] l’impression que la féministe est perçue comme une chipie, comme dérangeante. » Il était donc question de se réapproprier le mot pour lui donner une connotation positive. Le projet est principalement axé sur le sarcasme et le double sens. Aborder la question du sexisme avec humour, selon elle, est nécessaire pour le désamorcer.

pimbêche

Crédits photo : La Pimbêche

Les patchs sont en vente dans sa boutique Etsy. Les profits encouragent directement une artiste montréalaise émergente en plus de rehausser ton vieux coat en jeans Levis (qui manque sincèrement de personnalité). Deux collections existent à ce jour : une avec des slogans plus simples, qui sont axés sur le détachement des normes de la société, et une autre avec des illustrations et des slogans vraiment punchés. Le but principal ? Susciter l’intérêt et créer des discussions avec les gens qui nous entourent.

pimbêche

Crédits photo : La Pimbêche

Sincèrement, j’ai vraiment été attirée par les couleurs, mais aussi les illustrations. Patricia m’a expliqué la signification de chacune des patchs. Les thèmes tournent autour de l’empowerment, la confiance en soi et la liberté sexuelle. Des thèmes récurrents dans la sphère féministe contemporaine. Le slogan « fraîche comme une pêche » est une expression utilisée dans sa gang d’amis avant de sortir dans un bar.  C’est un peu comme dire : « as-tu mis tes belles bobettes aujourd’hui ? ».

La pimbêche
Facebook | Boutique en ligne

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer