Pour me rendre à l’évènement, j’ai suivi les flèches bien collées sur le sol. Je ne m’attendais pas à autant d’une expo qui m’avait coûté 10$ avec présentation de la carte étudiante. J’y allais surtout par curiosité, on m’en avait tellement parlé. C’était la présentation World Press Photo, une belle exposition des lauréats d’un grand concours de photographie. 

Crédit photo: www.worldpressphoto.org

Après la visite, j’en ai parlé à toute ma liste de contacts. J’étais soudainement devenue l’attachée de presse de l’évènement. Je vous explique comment j’ai convaincu mes amis en 3 arguments.

  1. C’est une revue de l’actualité de l’année dernière.

En vous promenant et en lisant les affiches, vous avez accès à une revue de l’actualité mondiale de l’année dernière en 2 heures top chrono. Vous pouvez comprendre de manière très concrète ce que les photographes ont voulu partager sur la réalité d’un enjeu ou d’un moment tout en apprenant le contexte social ou politique derrière chaque photo. L’expo permet de creuser plus loin et d’atterrir presque directement sur les scènes d’un bout à l’autre du monde.

World Press Photo
Daniel Berehulak
  1. C’est touchant et pas juste un petit peu.

Cet évènement offre la chance de se promener entre les beautés de la vie et les cadavres d’une autre. Ce sont des émotions en montagne russe. Les auteurs de ces photographies ont réussi à partager l’essence du moment et ainsi chacune des photos lauréates du concours dégage un sentiment en soi passant du rire à la plus sincère empathie. C’est une salle remplie de partage et rares sont les photos qui m’ont laissé indifférente. Par exemple, en voyant l’expression désespérée d’une enfant prise au piège dans un environnement qu’elle n’avait pas choisi, j’aurais voulu la serrer si fort qu’elle retrouverait l’étincelle qui faisait briller son regard.  Les larmes aux yeux, je prenais mon temps entre les photos pour bien comprendre ce qui s’agitait en moi. C’est du self-care, de s’écouter et d’y aller.

world press photo
Facebook / World Press Photo
  1. Être présent c’est comme assister au gala des meilleurs.

Ce sont toutes des photographies qui ont remporté des prix dans diverses catégories. Je me sentais comme si j’assistais à la remise des prix. La salle était plongée dans une silence entrecoupé de chuchotements. C’est une toute une exclusivité que d’avoir accès à autant d’œuvres engagées et de qualité. Les images frappent fort, mais la beauté qui en ressort est hallucinante. Se retrouver entre la beauté du talent et la misère du monde, c’est une belle laideur. L’évènement est un moment unique.

World Press Photo 2017
Jusqu’au 2 octobre 2017
Marché Bonsecours

Site web | Facebook

EnregistrerEnregistrer