Ceux qui me connaissent savent que j’ai le Québec tatoué sur le cœur. J’aime mon petit coin de pays, ses rues, ses gens et ses festivités. Exceptionnellement cette année, je manque un véritable must étant donné que je pars en voyage: le Festival d’été de Québec (!!!) Bien que je ne sois pas là pour assister aux fous shows prévus, je vous partage quand même ma top-liste d’artistes locaux du FEQ 2016.

FEQ
Crédit photo: Daniel Gélinas

Jour 1 (7 juillet, 21h20, Scène Loto-Québec | @karim_ouellet)

Première journée, le show de Karim Ouellet est un incontournable. Avec la sortie de son dernier album Trente mélangeant musique folk à des sons hip-hop, Karim s’est taillé une solide réputation dans le milieu. Je m’identifie totalement à sa musique et à ses morceaux accrocheurs comme L’amour est un monstre, Catastrophe et Il était une fois dont les titres semblent décrire ma vie amoureuse.

FEQ
Crédit photo: Éric Samson

Jour 3 (9 juillet, 19h45, Impérial Bell | @safianolin)

Ça fait des lustres que je veux assister à un show de Safia Nolin ! Avec un timbre de voix aussi unique, il est difficile de passer à côté de cette artiste qui amène un véritable vent de fraicheur dans l’industrie musicale. Quand je l’écoute, c’est comme si c’était Noël partout, partout.

FEQ
Crédit photo: Antoine Bordeleau

Jour 7 (13 juillet, 20h, Scène Loto-Québec | @deadobies)

LES DEAD OBIES ! Quand j’ai appris qu’ils venaient au festival, je suis aller lire la section « remboursement des billets d’avion » sur le site de mon agence de voyages. J’exagère évidemment, mais je suis en amour avec cette formation explosive de post-rap québécois. Ce sont des leadeurs dans le hip-hop au Québec, produisant une « œuvre d’art totale » avec leurs textes puissants et leurs rythmes denses et accrocheurs.

FEQ
Crédit photo: Louis-Philippe Chiasson

Jour 9 (15 juillet, 20h, Scène Loto-Québec | @laradioradio)

Radio Radio sans aucun doute. Présentant un style aussi riche et diversifié que la vie amoureuse de Taylor Swift, cette formation est un incontournable du milieu électro-pop local. Si vous avez envie de danser sous les airs extravagants de Ej feel zoo, c’est décidément un show à ajouter à votre agenda. Vous allez ressentir le même feeling magique que vous a donné votre première Poppers à 16 ans, c’est garanti.

FEQ
Koriass / crédit photo: Drowster

Jour 11 (17 juillet, 19h45 et 21h, Impérial Bell | @koriass)

Pour la dernière journée du festival, le show de Brown est un excellent choix. J’ai un véritable coup de cœur pour le style unique de la formation, qui mélange rap et musique jamaïcaine. Je pourrais mettre Brown Baby comme réveille-matin, pis je suis persuadée que je continuerais à l’aimer.  En plus, le groupe est formé d’un chéri du rap québécois : Snail Kid des Dead Obies. Le reste de la formation en question est composée de son frère, Jam, et de leur père, Robin Kerr. Les deux possèdent un solide background musical. Évidemment, je terminerais ma fou malade soirée en assistant au show de Koriass, mon boothang et également père de la renaissance du hip-hop québécois.

Sur ce, BON FEQ 2016 GUYZ !