Du 1er au 9 mai, la 14e édition du Festival du Jamais Lu prend d’assaut le Théâtre Aux Écuries. Cette année, c’est 12 textes encore jamais présentés sur scène et une quarantaine d’artistes qui se réunissent pour partager leurs réflexions sur le thème « s’appartenir ». Tout beau, tout nouveau, voici un tour d’horizon des lectures pour pouvoir dire « j’étais là la première fois ».

S'APPARTENIR

S’ APPARTENIR (E) + (Y) TENIR

2 textes en résonance, le premier comme show d’ouverture et le second durant la soirée de clôture du festival. 8 femmes et 7 hommes qui se répondent en écho, dans un respect et une recherche sur le genre féminin et masculin, sur l’appartenance en tant qu’individu et société. Ça risque de brasser.

SHOW DU NON-EXIL

LE SHOW DU NON-EXIL

Peut-on faire d’une vie banale une véritable épopée ? Devrait-on se taire lorsque l’on n’a rien à raconter ? Annick Lefebvre et Olivier Sylvestre nous livrent leur folle expérience qui les a menés de la banlieue jusqu’à Montréal. Des propos qui risquent d’écorcher, si l’on se fie à la plume aiguisée de ces deux artistes « non-exilés ».

POIDS PLUMES

COMMENT FRENCHER UN FONCTIONNAIRE SANS LE FATIGUER

Le collectif les Poids Plumes s’attaque au mythe de l’ennui qui gruge la région de l’Outaouais. Ces artistes d’Ottawa et de Gatineau veulent prouver que les fonctionnaires, ça sait aussi s’amuser ! La preuve : un DJ sera de la partie durant la lecture de cette courtepointe de 14 textes punchés.

LE REPEUPLEMENT

LE REPEUPLEMENT DES RESSOURCES FAMILIALES

Un voisin qui soudainement décide de tondre le gazon d’une famille. Un geste simple qui ébranle les racines familiales et questionne la valeur de ces liens. Maxime Carbonneau nous entraîne dans les rouages d’une histoire peut-être plus malsaine que ce qu’elle est en apparence. Mystère et boule de gomme.

SAVOIR COMPTER

SAVOIR COMPTER

Savoir compter les chiffres bien sûr, mais également sur qui l’on peut compter. Marianne Dansereau promet de nous fasciner avec son univers décalé où relations humaines et formules mathématiques s’équivalent. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y aura pas de test surprise d’algèbre à la fin de la représentation.

HABITER LES TERRES

HABITER LES TERRES

Des cultivateurs de navets qui se battent aux côtés des outardes et des ours pour conserver leur territoire face à des politiciens restrictifs. C’est à rien de moins que Marcelle Dubois nous convie dans ce récit au réalisme magique qui revendique le droit d’exister sur nos terres. Elle troque ici sa place d’organisatrice du festival pour célébrer par l’écriture l’importance de la résistance.

SOIR DE SCOTCH

+ BONUS : SOIRS DE SCOTCH

Nouveauté cette année, les soirs de scotch permettent de poursuivre la réflexion entamée par la lecture des pièces. Chaque soir, dès 22h, des artistes invités par les auteur-es présentent conférences, écrits et autres surprises pour susciter la discussion. Une façon pô pire pentoute de mixer réflexion avec un verre ou deux (ou trois).

Et avec des forfaits à partir de 33$ pour 3 lectures, 44$ pour 4 lectures, 55$ pour 5 lectures, on a compris le principe, ça vaut la peine de zieuter la programmation complète.

Festival du Jamais Lu
1er au 9 mai 2015
Théâtre Les Écuries
7285 rue Chabot
514-328-7437