Tu aimes manger bio ? Tu rêves de faire pousser tes tomates cerises, mais tu habites un 3 ½ à Montréal ? Pas de problème ! L’agriculture urbaine te permet d’avoir accès à plusieurs produits tout frais, sans même avoir à sortir de ta ville. Voici quelques endroits où s’approvisionner, apprendre et cultiver soi-même.

agriculture urbaine
Crédit photo: FB Urban Barns Foods

Urban Barns

Cultiver des légumes à la verticale ?! C’est la technologie développée par Urban Barns. Leur ferme cubique abrite une variété de salades, fines herbes et micros pousses. Elle offre des légumes frais, sans pesticides ni insecticides à longueur d’année. Pour tous les détails sur leur technologie et pour commander leurs produits locaux, rendez-vous sur leur site.

agriculture urbaine
Crédit photo: FB Pour l’agriculture urbaine à Montréal

Jardins communautaires

Pas besoin de vivre à la ferme pour pouvoir faire pousser ses aliments. Notre belle ville nous propose les jardins communautaires. Seul, en famille ou entre amis, on peut s’adonner à faire pousser ce qu’on a envie de manger. Pour plus d’infos, on consulte le site d’agriculture Montréal et/ou on s’informe auprès de son arrondissement.

agriculture urbaine
Crédit photo: FB Ecole d’été sur l’agriculture urbaine

Cours d’été : agriculture urbaine

Tu connais ça le SPIN farming ? Non ? Lécole d’agriculture saura tout t’expliquer. Du 10 au 14 août, tu peux parfaire tes connaissances sur l’agriculture urbaine. Une formation avec choix de spécialisation. Pour les curieux, les passionnés ou même pour en faire son gagne-pain, on s’inscrit rapidement, car les places sont limitées.

agriculture urbaine
Crédit photo: FB Ferme du Zéphyr

Ferme du Zéphyr

Beaucoup de restaurateurs montréalais ne jurent que par les produits de cette ferme. Longuement réservée uniquement pour leur approvisionnement, elle est maintenant ouverte au public. À savoir, elle est reconnue pour sa roquette et sa variété incroyable de tomates. Pour s’abonner, on se rend sur leur site. Il faut faire vite, car on accorde seulement 80 abonnements par année.