En mars, c’est le temps des sucres, de la slush, des cacas de chien qui apparaissent quand la neige fond pis aussi du renouveau culturel (genre) après Montréal en Lumière. Ce mois-ci, ne manquez pas ces trois expos qui illumineront assurément vos yeux devenus grisous à cause de février.

1508200_702181029879255_768934917192234792_n

Art Matters / Un peu partout

Art Matters est un festival étudiant de l’Université Concordia qui célèbre l’art sous toutes ses formes : danse, musique, art visuel, performance… Des expos originales commissionnées par des Concordiens (beau néologisme) et des évènements foumalades se déroulent un peu partout dans la ville. On aime que le festival encourage comme nous les artistes émergents piiiis ben c’est à notre image : jeune et cool.

Leur page Facebook

crédit ; sophie calle
crédit ; sophie calle

Pour la dernière et pour la première fois, Sophie Calle / Musée d’art contemporain

J’ai vu cette expo pendant la dernière Nocturne du Musée d’art contemporain. Même si vous ne pouvez pas profiter du mini-bar offert lors de l’évènement (sorry), ça vaut le coût de vous déplacer. Le concept est simple, mais ô combien efficace : l’artiste explore la cécité avec pudeur et nous invite à la rencontre de turcs qui ont perdu la vue. Textes et images s’entremêlent afin de reproduire pour nous la dernière image vue par les sujets sobrement mis en scène par la toujours pertinente Sophie Calle.

1484499_10155497630745314_8657399913408463852_n

Emilie Mercier / 6e anniversaire MASSIVart

Pour fêter les 6 ans de la fabuleuse gang de MASSIVart, l’artiste Emilie Mercier (c’est elle une des parf lady derrière 1001 fesses) vous convie a un vernissage festif avec des DJs comme Robert Robert, Loud de nos chums de gars Loud Lary Ajust et Buck Smith, mais aussi des oeuvres fantastiques.

10420157_916106308421058_2883545785854141340_n

+ Bonus : la belle Lydia Képinski organise un vernissage coquet-cool Ô Patro Vys la semaine prochaine, c’est à suivre par ICI